26 C
Abidjan
samedi, mai 21, 2022
spot_img

Le reggae prend le pouvoir à Jacqueville

Plein succès pour la 8ème édition des 24h du reggae. Il y avait foule le samedi 11 décembre 2021 à la place Dirabou de Jacqueville.

L’affiche était exclusivement ivoirienne. Ils sont arrivés, ils ont offert de la joie à leur public. Des anonymes aux plus connus chacun y a mis du sien. Sur le coup de 20 heures, les décibels distillés par l’orchestre Band Royal Spirit présageaient d’une soirée endiablée. Les festivaliers sortis nombreux sur la place Dirabou n’imaginaient pas ce que pouvait être cette soirée. Ras julian, Empress Ruben, Mirak, Spyrow, Hamed Farras, Jim Kamson et bien d’autres ont fait flotter le drapeau tricolore symbolisant le reggae. Ils ont montré qu’ils étaient à la hauteur par leur talent et leurs voix suaves.

Chants et danses ont été les maîtres-mots d’une soirée riche en sonorités. Jusqu’au petit matin, c’était la ferveur. L’on pouvait admirer les festivaliers reprendre en chœur des chansons avec leurs idoles. L’interprétation par l’artiste Mirak des chansons d’Alpha blondy a mis la foule en extase. Le concours de karaoké sur les sonorités ‘’Brigadier sabari’’ et ‘’Cocody rock’’ de Alpha blondy ont démontré que le reggae ivoirien a encore de beaux jours. Il a été remporté par Dion Deli Richmond venu de la ville de Man.  La fête était belle.

Bien avant le top départ de cette messe du reggae, la représentante de l’UNESCO a au cours de la cérémonie d’ouverture du festival , dit sa joie de joindre l’image de son institution à ce festival.

Anne Lemaistre, eu égard au thème de cette 8ème édition qui est ‘’Paix et cohésion’’ a invité chacun à s’engager dans la consolidation de la paix. ‘’Nous nous inspirons beaucoup de feu le président Félix Houphouet Boigny fondateur de la culture de la paix qui a été un concept qui a irrigué non seulement l’UNESCO mais également les nations unies’’

Par ailleurs, elle a donné les raisons pour son institution de soutenir ce festival. ‘’ L’initiatrice de ce festival participe au développement local de Jacqueville et apporte un soutien aux enfants défavorisés. Nous soutenons ce festival parce qu’il s’agit du reggae, une musique qui fait la promotion de la paix. La musique reggae jamaïcaine a été inscrite en 2018 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO’’. Par cet acte, l’UNESCO s’engage à soutenir le festival ivoirien 24 h du reggae dont la démarche s’inscrit dans ses missions de promotion de la culture.

Ce festival, en plus de promouvoir la musique reggae vise à récolter des fonds en vue de soutenir les actions de l’ONG N’Klo Bakan dont la commissaire générale en est la fondatrice.

L’ONG, a en point de mire la construction d’un centre multisectoriel au profit des enfants démunis et également promouvoir de nouveaux talents. Les festivaliers sont restés jusqu’au petit matin avec l’espoir d’un plus grand show à la prochaine édition.

Redacteurplanet
Author: Redacteurplanet

ARTICLES RECENTS DE LA CATEGORIE

Recevoir le magazine

* requis
spot_img

ARTICLES RECENTS

spot_img