29 C
Abidjan
vendredi, juin 7, 2024
spot_img

ECOFEST: le festival de la CEDEAO

Des membres de la Commission de laCEDEAO

La Commission de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), en partenariat avec la commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’Etat de Côte d’Ivoire, a annoncé la première édition du Festival ouest-africain des arts et de la culture (ECOFEST) à sa représentation résidente d’Abidjan.

La Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), en partenariat avec la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’État de Côte d’Ivoire, a annoncé ce vendredi 19 avril 2024 la première édition du Festival ouest-africain des arts et de la culture (ECOFEST). Cet événement, prévu pour se tenir du 21 au 24 septembre 2024, s’annonce comme un rendez-vous incontournable pour la promotion et le développement des arts et de la culture en Afrique de l’Ouest.

L’ECOFEST, conçu pour donner vie à la politique d’intégration culturelle de la CEDEAO, se veut être un festival multidisciplinaire, offrant une plateforme d’échange et de promotion pour tous les acteurs du secteur artistique.

Dr Raguidissa Emile ZIDA, Chef de la Division Culture de la Commission de la CEDEAO

Dr Raguidissiba Emile Zida, chef de la Division Culture de la Commission de la CEDEAO, a souligné l’importance de cet événement dans le soutien aux artistes de la région. Le lancement officiel de l’ECOFEST se fera au mois de mai, et l’événement devrait accueillir environ 2000 participants venant des pays membres de la CEDEAO ainsi que d’éventuels pays partenaires. Ce festival s’inscrit dans le cadre des cinq axes stratégiques de la politique culturelle de la CEDEAO, visant notamment à développer les industries culturelles et créatives, promouvoir la culture de la paix et renforcer la gouvernance culturelle dans la région.

Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse organisée au siège de la représentation résidente de la CEDEAO, où les membres de la commission ont également dévoilé les raisons de leur présence à la 13ème édition du Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA). Dr Emile Zida a souligné l’importance stratégique de cette présence pour renforcer la professionnalisation des créateurs et opérateurs culturels, ainsi que pour soutenir la dynamisation de la chaîne de valeur des industries culturelles et créatives dans la région.

Des artistes humoristes et slameurs présents à la conférence de presse

Dans le cadre du MASA, deux prix seront décernés : le prix du meilleur humoriste en Afrique de l’Ouest d’une valeur de 3000 USD et le prix du meilleur jeune slameur en Afrique de l’Ouest d’une valeur de 2000 USD. Ces prix visent à mettre en lumière ces disciplines qui, selon le conférencier, ne bénéficient pas toujours de la même visibilité que d’autres.

Le conférencier a souligné que le choix de ces deux disciplines a été délibéré, car elles ne bénéficient pas toujours de la même visibilité que les autres.

La politique culturelle de la CEDEAO, il faut le rappeler se concentre sur cinq axes stratégiques prioritaires : la protection et promotion du patrimoine et de la diversité culturels ; le développement des industries culturelles et créatives et du marché régional des biens et services culturels ; la protection et le développement de la propriété intellectuelle ; le renforcement de la gouvernance et du système d’information de la culture.

ARTICLES RECENTS DE LA CATEGORIE

Recevoir le magazine

* requis
spot_img

ARTICLES RECENTS

spot_img