29 C
Abidjan
lundi, mai 13, 2024
spot_img

L’AFI mobilise 70 mille dollars pour le centre d’Abe Yapo

En marge de la CAN, s’est jouée la coupe d’Afrique de la mode. Une levée de fonds a été organisée à l’intention du centre artisanal d’Abe Yapo Elisabeth de Montezo.

À l’initiative de la philanthrope et entrepreneure de mode, Dr Precious Motseppe, Africa Fashion International (AFI), dont elle est la fondatrice, a organisé une levée de fonds destinée au centre artisanal Abe Yapo Elisabeth. Celle-ci a engrangé 70.000 dollars, soit un peu plus de 40 millions de francs CFA.

L’AFI mobilise 70 mille dollars pour le centre d’Abe Yapo

C’était le 9 février 2024 sur l’esplanade du Sofitel Hôtel Ivoire. Une cérémonie qui s’est déroulée à quelques jours de la grande finale de la 34ème édition de la CAN. Il s’est agi pour l’AFI de réunir sur un même T, différents stylistes et non des moindres issus des 24 nations ayant pris part à cette compétition. L’on a pu reconnaître des tenues de stylistes tels que Urban Zulu de RDC ou encore, de Loza Maleombo, de Lafalaise Dion , du doyen de la mode africaine, Pathé’O et bien d’autres.

Une magnifique soirée dont le clou a été une vente aux enchères. Les objets enchéris étaient un prototype du ballon devant servir pour la finale le dimanche suivant, puis un maillot signé de Seko Fofana, joueur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Les enchères ont donné 20 mille dollars puis un chèque de 50 mille dollars qui a été remis à la fondatrice du centre Abe Yapo Elisabeth, qui n’est autre que la renommée styliste Michèle Yakice.

Les enchères ont donné 20 mille dollars puis un chèque de 50 mille dollars qui a été remis à la fondatrice du centre Abe Yapo Elisabeth

Une cérémonie rehaussée de la présence d’autorités politiques, notamment la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, qui a contribué au rayonnement de cette soirée. Avec elle, l’épouse du Vice-Président de la République, Maïmouna Koné. D’un autre côté, l’on avait les responsables de la CAF, avec à leur tête son président Patrice Motseppe et son épouse, Dr Precious Motseppe.

L’AFI, depuis 16 ans maintenant, permet aux consommateurs du monde entier de découvrir des vêtements, des accessoires et des produits de luxe africains uniques et de haute qualité, issus de créateurs établis et émergents.

Centre artisanal Abe Yapo Elisabeth

L’AFI mobilise 70 mille dollars pour le centre d’Abe Yapo Elisabeth
L’AFI mobilise 70 mille dollars pour le centre d’Abe Yapo Elisabeth

Du nom de la défunte mère de la styliste Michèle Yakice, le centre artisanal Abe Yapo Elisabeth est un centre de filles. Situé à Montezo dans la ville d’Alépé, le centre initie au métier de tissage. En effet, l’idée naît en 2013 à l’initiative de Michèle Yakice. Celle-ci sollicite l’UNESCO dans l’optique de monter un centre de formation à l’intention de 50 jeunes filles de la région, à raison de 10 filles par village. Cette formation visait à briser la croyance selon laquelle le métier de tissage est réservé uniquement aux hommes. Le projet a donc permis de former des femmes à ce métier noble.

Au terme de celui-ci, Michèle Yakice a souhaité qu’il soit pérennisé. C’est ainsi qu’avec un appui financier de l’ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire, le centre sort de terre deux ans plus tard. Bâti sur deux niveaux, il forme au métier de tissage. Les productions de ce centre sont transférées à la Maison Michèle Yakice qui les utilise dans la confection de ses vêtements. Désormais, avec cette levée de fonds, le centre devrait se développer et créer davantage de métiers dans la région.

Texte : Mano

ARTICLES RECENTS DE LA CATEGORIE

Recevoir le magazine

* requis
spot_img

ARTICLES RECENTS

spot_img