28 C
Abidjan
samedi, juin 8, 2024
spot_img

Les mystérieux ponts de liane de l’ouest

Les mystérieux ponts de liane : un patrimoine sacré et touristique

Les ponts suspendus fascinent, mais ceux en liane du peuple Yacouba, dans la région du Tonkpi, captivent particulièrement. Le carnet de voyage d’Abidjan Planet vous conduit vers cet héritage unique à découvrir, mais avec des règles strictes à respecter, sous peine de sanctions mystiques.

Les ponts en liane du peuple Yacouba, dans la région du Tonkpi, fascinent par leur caractère mystérieux et sacré. Autrefois au nombre de cinq, seuls deux restent debout, selon nos investigations.

Parmi eux, le célèbre pont de Vatouo situé à 30 km de Danané, long de 100 mètres et large de 20 mètres avec une hauteur de 50 mètres. Il a été réhabilité par Côte d’Ivoire Tourisme en 2022. Les ponts, on en trouve également à Lieupleu, Zadeupleu, Oueleu qui pour la plupart ne sont plus fonctionnels. D’ailleurs, les populations appellent avec insistance les autorités à aider à leur réhabilitation.

Ces ouvrages suspendus au-dessus du fleuve Cavally sont principalement construits avec des lianes et soutenus par d’énormes troncs d’arbres. Selon la légende, seuls les initiés ont le droit de participer à leur construction ou réhabilitation, et ce dans le plus grand secret. Ils se rendent nuitamment dans la forêt classée pour récolter les lianes, accompagnés de chants destinés à inspirer les génies et à garantir leur sécurité.

De génération en génération, le secret de la construction de ces ponts est préservé, contribuant à leur mystère et à leur aura sacrée. Les ponts de liane de la région du Tonkpi restent donc une curiosité unique, témoins d’un savoir-faire ancestral et d’une tradition respectée avec ferveur.

Considérés comme étant construits par des génies, ces ponts revêtent un caractère sacré. Ainsi, il est formellement interdit de les traverser en portant des chaussures, de mâcher du chewing-gum ou d’être couvert de poudre, sous peine de subir une sanction mystique, selon la tradition.

Texte :  Mano

ARTICLES RECENTS DE LA CATEGORIE

Recevoir le magazine

* requis
spot_img

ARTICLES RECENTS

spot_img